Psychothérapie

Chapitre :

1- La psychologie en quelques mots
:
 
Etymologiquement psychologie vient de "psycho" l'Ame et "logi" Loi, c'est à dire les lois de l'âme et les psychologues sont les héritiers de cette vague d'êtres inspirés, d'un temps où les philosophes commencèrent à poser questions sur la place de l'Homme et du sens de la Vie...

Le philosophe est inspiré dans sa quête par un raisonnement sur la nature humaine alors que le psychologue recherche une cause à ce qui se produit.
[Retour Sommaire]



2- Qu'est-ce qu'une psychothérapie
?

La psychothérapie est un mode de prévention ou de traitement qui fait appel à des méthodes et des techniques de soins des troubles psychiques ou de la souffrance psychique. C'est le 'cadre thérapeutique' qui permet à la personne de se découvrir, de mieux se comprendre et de s'ajuster pour ne plus souffrir de ces troubles.

Une psychothérapie convient à une personne en état de mal être -mal de vivre, désordre psychologique dû à un passage de vie difficile, quête de sens, développement personnel...-
lorsque qu'elle ne se sent plus suffisamment en adéquation avec sa vie, avec elle-même ou son environnement.

E
n somme, tout ce qui demande que l'on se mette en pause, à un moment de sa vie, pour faire un point, réfléchir et trouver des réponses en soi pour pouvoir repartir d'un nouvel élan.

Le bon déroulement d'une psychothérapie dépend en grande partie du lien interactionnel qui se crée et lie la personne qui consulte et le thérapeute. C'est dans une posture bienveillante et authentique, que le psychothérapeute va oeuvrer pour créer un climat de confiance qui permettra à son client de lever ses résistances et de les transformer en acte pour sortir de sa souffrance et donner un sens à sa vie. Ainsi le choix du thérapeute à toute son importance.

En thérapie, le client est pleinement acteur dans son cheminement, il apprend à trouver en lui ses réponses et à les mettre en acte par l'expérimentation, tout d'abord dans le cadre rassurant et sécurisant de la thérapie puis dans sa réalité de tous les jours
. Il n'est pas dans une attente passive de solution venant du thérapeute.
[Retour Sommaire]
 
 

Le cadre thérapeutique a pour fonction de garantir la stabilité et la sécurité nécessaires à la création du lien thérapeutique. Définissant ainsi un espace distinct de l'extérieur, le cadre permet le bon déroulement de la psychothérapie.

Il défini, en fonction des besoins du client et des modalités de travail du thérapeute, l'ensemble du dispositif tels que la fréquence, la durée, le lieu des séances, les honoraires, les cas de manquement aux séances,
les interruptions ou arrêts de la thérapie, ainsi que la déontologie et l'engagement du thérapeute au respect de la personne, à la neutralité bienveillante, à la confidentialité des contenus des séances et au non passage à l'acte de part et d'autre.

Une fois le cadre défini, la thérapie peut commencer.
[Retour Sommaire]



4- La
supervision du thérapeute : 
 
La supervision  est un temps écologique pour le thérapeute qu'il se doit d'observer tant pour lui-même qu'à l'égard de ses clients. C'est dans ce cadre sécurisé qu'il peut à la fois prendre du recul sur sa pratique, s’assurer du bon usage des méthodes qu’il emploie et enrichir ses compétences. Elle l'aide à s'interroger et à décoder les 'angles morts' qui se jouent dans sa relation avec ses clients.

La supervision ne remplace pas une psychothérapie personnelle.
[Retour Sommaire]



5- Les différents 'psy'
:

 
Le Psychiatre est un médecin ayant effectué une spécialisation en psychiatrie. Il traite les maladies mentales, les troubles psychiques et les désordres émotionnels en prescrivant un traitement médicamenteux agissant sur le symptôme psychique. Il est aussi à l'écoute de la personne et peut, suivant son choix et son orientation, proposer un travail de psychothérapie.

Le Psychanalyste a lui même suivi une psychanalyse et propose ensuite au patient une méthode de thérapie dite analytique. La psychanalyse est une méthode thérapeutique basée sur l’analyse des mécanismes psychiques profonds prenant en compte la dimension inconsciente du symptôme. Il peut aussi être médecin.


Le Psychothérapeute est formé à une technique de thérapie particulière ainsi qu’à la psychopathologie. Le Certificat Européen en Psychothérapie est accordé à ce jour en France par l'intermédiaire de la FF2P à des psychothérapeutes répondant à des critères précis de qualification.

Le Psychologue ce titre est réservé aux titulaires d'un diplome universitaire en psychologie, complété d'un parcours de développement personnel (analyse ou psychothérapie). Son travail est avant tout un travail d'écoute.

Le Psychomotricien est spécialiste des phénomènes de temporalisation et de spatialisation. Il rééduque les déficits moteurs et soigne à partir du corps vécu les troubles du temps et de l'espace.


Dans tous les cas, ces professions demandent un important investissement personnel, de longues années d’analyse de soi et de formations spécialisées souvent affiliées à un courant spécifique de pensée (Lacan, Jung, Freud, Perls…).
[Retour Sommaire]
 

Au départ le terme de patient est conventionnellement réservé au corps médical, c’est à dire, en ce qui nous concerne ici, les psychiatres/psychanalystes, seuls autorisés à fournir des ordonnances, prescriptions médicamenteuses, hospitalisation, arrêt
de travail. Le thérapeute n’ayant pas de formation médical il n’a
pas droit à l'usage ce terme.

En gestalt, le terme de client a été également retenu parce que c’est aussi une façon de responsabiliser le client dans son choix : choix de son thérapeute, choix du courant psychologique, choix de son investissement, de la durée de sa thérapie…

Cependant, la psychologie n’étant pas du commerce, les psy n’ont pas droit à publicité au sens marketing du terme !

[Retour Sommaire]