La Gestalt


Chapitre :
 

Parmi les courants fondateurs de la psychologie se trouve la GESTALT THEORIE, qui a produit au milieu du XIX° siècle de nombreuses recherches et études sur la PERCEPTION. Dans la deuxième moitié du XIX°, le mouvement gestaltthéoricien se constitue autour de l’Ecole de Graz et élabore une théorie de la forme.

La Gestalt Théorie également nommée ‘psychologie de la forme’ explique que dans l’acte de perception notre cerveau va chercher spontanément à organiser les éléments qu'il perçoit en un tout unifié : la
FORME, une structure signifiante.

Cette forme se détache du FOND, c'est à dire des éléments de moindre importance qui la composent.

Ainsi, se distinguent deux dimensions de la perception : le fond et la forme. Le processus de formation ‘FOND-FORME’ est un processus dynamique dans lequel besoins du sujet et ressources présentes dans l'envirionnement prêtent progressivement leurs pouvoirs à l’émergence d’une FIGURE DOMINANTE faisant sens pour le sujet.
[Retour Sommaire]
 

2- La Gestalt-thérapie

La Gestalt (ou ‘figure’ allem. début XX°) est une psychothérapie basée sur l’homéostasie des relations dynamiques entre un organisme "moi" et son environnement (l’autre, les autres, le monde extérieur à soi). Elle est une  manière d'envisager l'homme dans sa façon « d’être au monde ».

Elle fonde son originalité sur la mise en conscience (perception, image, intuition) du vécu immédiat, dans chaque situation de contact entre ‘moi’ et l’environnement.

C’est dans la relation vivante particulière, co-construite dans un ajustement créateurbesoins de l’organisme <-> réponses de l’environnement-, que se produisent l’expérience et l’apprentissage qui nous permettent de croitre.

Le déroulement de ce processus de satisfaction du besoin (physiques, affectifs, intellectuels, spirituels…) s’organise selon un cycle du contact en 7 étapes : la sensation, la prise de conscience, l’énergétisation, l’action, le contact, l’accomplissement, le retrait.  

C’est au déroulement complet du cycle de contact que le processus d’assimilation de toute expérience se fait.

 
  • Telle est une Gestalt achevée


Lorsque la satisfaction du besoin est incomplète, interrompue ou bloquée, par un ressenti mal défini ou une réponse inadéquate de l’environnement, il y a rupture du cycle et le mode de contact est distordu. Le sujet met en place des mécanismes d’évitement qui le figent dans un comportement inadapté aux situations de vie actuelles.
  • On parle de Gestalt inachevée.

 
3- L’expérience perceptive immédiate

La Gestalt-thérapie privilégie le vécu perçu et ressenti et remplace l’analyse du passé (l’introspection) par une description phénoménologique des expériences immédiates du sujet : décrire (comment) plutôt que d’expliquer (pourquoi).

La Gestalt Thérapie permet d’accroitre la souplesse des interactions entre soi et l’extérieur,  de donner du sens à sa vie et se responsabiliser dans ses choix, de restaurer/construire une présence à soi, améliorer sa relation aux autres, expérimenter de nouveaux comportements, de nouvelles perceptions, mieux accueillir la nouveauté et le changement, diminuer les tensions dues aux fixations du passé et assimiler de nouvelles modalités d’être au monde !
[Retour Sommaire]

 

4- Le cycle de l’expérience

Le Gestalt Thérapeute accompagne le déroulement de l'expérience, il est impliqué avec son client dans le ‘processus du contact’, permettant ainsi la construction de figures, la mise à jour des interruptions du cycle du contact et l’achèvement des Gestalt interrompues, l'intensification de la conscience immédiate, et l’expérimentation d’un ajustement créateur par diverses expériences : l’amplification – l’awareness – le mélodrame – la mise en action - la ligne de vie le génogramme – le ‘hot seat’ – le travail des rêves – les polarités – la métaphore -….

  • La sensation du vécu et de l’éprouvé dans l’ici et maintenant

  • La prise de conscience de l'état de tension provoqué par l’inachèvement du cycle de satisfaction du besoin

  • L’énergétisation, l’émergence d’une structure claire et vive du besoin prenant sens pour le sujet

  • L’action et le contact, le processus créatif à engager pour la satisfaction du besoin

  • L’accomplissement par l’assimilation de l’expérience et la mise en évidence du sens associé à l’expérience vécue

  • Le temps du retrait, le sujet est à nouveau disponible pour un nouveau besoin.

Ceci afin d’amener le client à la conscience de son pouvoir créateur jusqu’au sentiment d’être lui-même acteur dans ce qui se passe et d’être en capacité de se prendre en main.

[Retour Sommaire]